Accueil > Nos succès

Nos succès

Pièce de théâtre " Dis, femme "

Publié le 11/01/2019

Dans son action contre les violences faites aux femmes , le Club a accordé un soutien financier de 2000 euros pour la réalisation de ce spectacle d'expression orale réalisé par la MJC Louis Aragon, en lien avec la déléguée déparmentale aux droits des femmes et à l'égalité.

Article de la charente libre concernant la pièce Dis,Femme

Lire la suite

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES- PREFECTURE COMMISSION DEP -NOVEMBRE 2019

Publié le 26/11/2018

Réunion Plénière de la commission départementale d'Action contre les violences faites aux Femmes 

 

Les participants

 
Mme Marie LAJUS, préfète de la Charente, assistée de Mme Nathalie HUGONNENC, déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité, a présidé le 26 novembre 2018 à 14h, à la préfecture, la réunion plénière de la commission susnommée, à laquelle participaient outre les membres du corps préfectoral, Mme Stéphanie VEYSSIERE, vice-procureur, les responsables de la police, de la gendarmerie, les élus (Mme Brigitte FOURE, conseillère départementale, Mme AnneLaure WILLAUMEZ (maire-adjoint d’Angoulême et déléguée communautaire du Grand Angoulême).   
 
Les organismes sociaux (CAF, CPAM, MSA, UDAF), les établissements spécialisés (centre spécialisé Camille Claudel, le directeur du CHRS du CCAS D’Angoulême, le centre d’hébergement d’urgence…), la présidente du CIDFF, la présidente et la directrice de l’association de soutien aux victimes d’actes de délinquance,  France victimes, Femmes solidaires, ASPROS, étaient également associés à cette séance de travail. 
 
Les clubs soroptimist d’Angoulême et de Cognac, invités, étaient respectivement représentés par Mmes Chantal DESCHAMPS et Brigitte MARMIER-DUBOIS ; Mme Eliane CROIZET et Mme Dominique CHARMENSAT.
 

Introduction

 
Mme la préfète, très intéressée par cette cause, a relevé que la problèmatique est forte en Charente, comme en témoignent au moins deux récents faits très douloureux ; elle a observé avec satisfaction,  qu’il y avait parallélement, une mobilisation efficace de tous les partenaires concernés ; son objectif est de faire diminuer cette réalité. 
 
Elle a insisté sur les dernières mesures gouvernementales :  
  • la campagne médiatique « Réagir peut tout changer »
  • lancement d’un plan de formation pour les institutionnelss (notamment police et gendarmerie) et les associations qui accompagnent les victimes
  • sanctions et poursuites renforcées contre les auteurs des infractions par la loi du 5 août 2018 (en particulier sur le harcèlement de rue)
  • ouverture d’une plateforme de signalement en ligne 
 
Ces infractions sont une priorité pour le Parquet. 
 

Les chiffres

 
De 2015 à 2016, il y a eu une baisse du nombre des femmes victimes au sein de la sphère familiale. 
 
De 2016 à 2017, le phénomène s’est inversé. Sur les dix premiers mois de l’année 2018, on note une augmentation des signalements des faits pour viols notamment sous effet chimique ; des viols à caractère intra-familial et sur mineures. 
 
 
Mme la vice-procureur a indiqué : 
 
309 plaintes en 2017 ; il y en a déjà 348 en 2018 qui se traduisent par 137 poursuites, 21 comparutions immédiates et 45 comparutions avec placement sous contrôle judiciaire. 
 

France victimes

 
France victimes qui travaille en lien avec le Parquet note l’avancée importante de la loi du 5 août 2018 qui prend en compte : 
 
  • la circonstance aggravante  que constitue la présence du mineur dans les cas de viol ou d’aggression sexuelle
  • le délit de voyeurisme 
  • la  contravention d’outrage sexiste (sphère privée, professionnelle, rue..) 
  • l’extension du délit de harcèlement sexuel  aux propos sexistes
  • le cyber-harcèlement
  • suppression de la notion de cohabitation pour le couple pour caractériser l’infraction. 
 
ASPROS relève le nombre de mariages forcés qui lui sont signalés. 
 
 

Les mesures prises et les projets :

 

  • mise en place d’un numéro vert au niveau national et local (39 19)
  • formation des médecins hospitaliers en extension aux médecins du secteur privé
  • sensibilisation du public jeunes
  • développement des informations en milieu rural
  • renforcer les groupes de paroles (CIDFF)
  • accroître l’offre de logement :
    • proposition de Logelia de mettre des logements à disposition pour l’hébergement des femmes victimes de violences  - un projet de la ville d’Angoulême d’un hébergement collectif. 
 
La réunion se termine par la visite de l’exposition consacrée aux femmes à la mission locale pour l’emploi. 

Lire la suite

Journée de l' Environnement- Juin 2017- mise en place de notre deuxième ruche...

Publié le 05/06/2017

.

Lire la suite

Salon Talent de Femmes aux Chais Magelis 2017

Publié le 11/03/2017

Lire la suite

Remise de Bourses et des coussins-coeurs au Lycée Technique de l' Amandier

Publié le 14/12/2016

 

Bourses

Dans le cadre "OCTOBRE ROSE" remise de 35 coussins-coeurs à la ligue contre le cancer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 Bourses

 Remise de bourses à Barbara Schuerer, Evelyne filloux et Evelyne Brimeaud.

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Film BIG EYES

Publié le 24/11/2015

film big eyes 1...:...

Lire la suite

le prix Lucie Landre

Publié le 12/06/2015

Chaque année le club d'Angoulême remet le Prix Lucie Landre au collège Anatole France.

le prix Lucie Landre

Cf. Notre histoire : la création du prix Lucie Landre.

 

 

Lire la suite

Une ruche pour l'environnement

Publié le 06/06/2015

Inauguration de la première ruche à l'occasion de la journée de

l'environnement le 6 juin 2015.

 

article

.../...

Lire la suite

Remises de bourses

Publié le 21/01/2015

Grâce aux succès de notre salon Talents de Femmes,  trois bourses ont pu être remises.

 

remise de bourses

 

Lire la suite